Pourquoi parle-t-on de “ratios” en comptabilité ?

1 septembre 2021 • Minah Andrianirina
Média chevron_right Entrepreneurs chevron_rightPourquoi parle-t-on de “ratios” en comptabilité ?

Quand on s’intéresse à la compta pour comprendre la situation financière de son entreprise, on dispose de plusieurs indicateurs. Le plus souvent, on va consulter les documents financiers tels que le bilan comptable ou le compte de résultat, dont les termes ne sont pas toujours très clair. Mais pour aller plus loin, on peut aussi s’intéresser aux “ratios”. Sauf que le terme ne parle pas à beaucoup de monde, car il vient en fait des mathématiques, et la dernière fois qu’on a fait des mathématiques, c’était probablement bien longtemps avant de se lancer dans l’entrepreneuriat. Alors, Comptalib vous explique tout de la notion de ratio, de son utilité aux différents types de ratios existants.

Ratio financier : définition 

Un ratio correspond à un rapport entre deux données. En comptabilité, on parle plutôt de ratio financier pour faire une comparaison entre deux éléments des états financiers de l’entreprise (bilan, compte de résultat, etc.) Il se présente sous forme de coefficient ou de pourcentage. Vous pouvez l’obtenir sur la base d’informations actuelles ou passées. En revanche, il ne fournit pas d’informations sur le développement futur de votre entreprise.

À quoi servent les ratios ?

En tant qu’entrepreneur, vous avez beaucoup de raisons d’exploiter les ratios. La principale d’entre elles, c’est que les ratios vous permettent de suivre de près la situation financière de votre entreprise et de faciliter son pilotage. C’est un outil d’alerte, rendu possible grâce à des mesures appropriées dans un meilleur délai. Enfin, les ratios sont un bon moyen de comparer votre entreprise à vos concurrents ou encore de mesurer son évolution. Pour ce faire, il suffit de comparer les ratios des exercices précédents aux ratios actuels.

Éventuellement, si vous êtes intéressé par le rachat d’une entreprise, vous pouvez vous en servir pour connaître sa rentabilité et être sûr de votre décision. 

Votre banquier étudie lui aussi de près les ratios de votre entreprise. En effet, il en a besoin pour apprécier la santé financière de celle-ci et vous accorder les prêts demandés. Il sera par exemple particulièrement attentif au ratio d’autonomie financière et au ratio de liquidité.

Quels sont les principaux ratios en comptabilité ?

On vous rassure, il est inutile de calculer tous les ratios existants. Vu leur nombre, c’est aussi impossible. Afin de mener à bien votre analyse financière, vous devez connaître au préalable les ratios comptables les plus pertinents en fonction de votre objectif. En général, celui-ci consiste à mesurer la rentabilité et la solvabilité de l’entreprise. Pour choisir les bons ratios, vous devez tenir compte des principales caractéristiques de vos activités. Vous pouvez aussi vous inspirer des ratios utilisés par vos concurrents. Par exemple, dans le domaine de l’e-commerce, le taux de conversion des visiteurs est vraiment important, ce qui n’est pas le cas pour les sites d’informations rémunérées.

Parmi les nombreux ratios qui existent en comptabilité, nous avons donc retenu trois grandes catégories qui peuvent grandement vous aider dans votre analyse financière.

1. Les ratios de rentabilité

Les ratios de rentabilité sont généralement calculés à partir des informations qui apparaissent dans le compte de résultat. Pour apprécier la rentabilité de votre entreprise, vous avez la possibilité de calculer :

  • Le taux de profitabilité : C’est un indicateur financier important permettant d’évaluer la capacité de votre entreprise à réaliser un bénéfice. Pour l’obtenir, il suffit de faire un calcul simple : Taux de profitabilité = Résultat net / chiffre d’affaires

Bon à savoir : Le résultat net est obtenu à partir de la somme du résultat d’exploitation, du résultat financier et du résultat exceptionnel en soustrayant l’Impôt sur les sociétés.

  • La rentabilité des capitaux propres (RCP) : ce ratio permet de mesurer la rentabilité des capitaux propres du bilan que vous avez investi dans l’entreprise. Si le pourcentage est nul, cela signifie que l’investissement n’a pas créé de richesse. S’il est positif, une richesse est créée. À l’inverse, s’il est négatif, l’entreprise a réalisé des ventes à perte avec votre investissement. Vous pouvez le calculer selon la formule suivante : RCP = Résultat net / Capitaux propre
Automatisez votre comptabilité à petit prix Slice article

2. Les ratios de structure

Ces ratios permettent d’étudier la structure financière de votre entreprise. L’avantage de ce type de ratio se trouve surtout au niveau de la comparaison de votre productivité par rapport à celle de vos concurrents.

Prenons l’exemple du ratio d’état de l’outil de production. Appelé aussi ratio de vétusté, il est calculé depuis le bilan :

  • Ratio de vétusté  = Immobilisations nettes / immobilisations brutes

Les immobilisations nettes correspondent à la valeur des immobilisations (biens destinés à servir de manière durable en entreprise) à laquelle on soustrait le montant des amortissements. Si le ratio de vétusté est supérieur à 1, alors l’outil de production est récent. Au cas contraire, vous pouvez conclure qu’il y a un vieillissement des outils industriels.

Le besoin en fonds de roulement (BFR) fait partie des ratios de structure les plus significatifs. Il est calculé comme suit :

Il indique le besoin de financement à court terme de votre entreprise pour couvrir les dépenses d’exploitation liées aux décalages entre les décaissements et encaissements. Ce ratio peut vous servir d’alerte. S’il est positif, vous devez chercher des ressources pour couvrir vos besoins financiers.

3. Les ratios de solvabilité

Ils sont utiles pour évaluer votre capacité de remboursement des dettes. Il existe de nombreux ratios de solvabilité. Parmi les plus importants, on trouve le ratio d’autonomie financière et le ratio de liquidité.

Le ratio d’autonomie financière consiste à comparer les capitaux propres et le total de votre bilan. 

  • Ratio d’autonomie financière = Capitaux propres / montant total du bilan

Les capitaux propres correspondent aux ressources financières de l’entreprise (Capital social, les réserves et le report à nouveau). Le ratio d’autonomie financière permet de connaître la capacité d’autofinancement de votre entreprise. Plus le ratio est important, plus votre entreprise est indépendante des financements extérieurs, ce qui est une excellente chose. Vous avez alors plus de chance d’obtenir un prêt puisque ce genre de résultats rassure énormément les banques.

Le ratio de liquidité général est aussi un indicateur financier très pertinent pour votre banquier. Pour le calculer, il suffit de faire le rapport entre l’actif circulant (les stocks et les créances) et le passif circulant (dettes non financières, dettes fournisseurs, dettes fiscales et dettes sociales) et du bilan. C’est un outil permettant de mesurer la capacité de votre entreprise à rembourser les dettes à court terme.

  • Ratio de liquidité = Actif circulant / Passif circulant

Avec l’application web et mobile de Comptalib, vous pouvez facilement obtenir les documents comptables contenant les informations fiables nécessaires au calcul de vos ratios financiers.

Retrouvez toute l’actualité de Comptalib et les nouveaux contenus du blog sur , , et
Femme

Testez Comptalib.com maintenant

Sans engagement  •  14 jours d’essai gratuit