La retraite des indépendants : comment ça marche ?

23 nov. 2021 • 1 min • Alexandre Nessler

Média chevron_right Entrepreneurs chevron_rightLa retraite des indépendants : comment ça marche ?

La retraite est un sujet parfois considéré comme sensible, compliqué, mais finalement essentiel et pas si angoissant si on vous l’explique bien. Pour commencer nous reviendrons rapidement sur le fonctionnement de la retraite en France, puis nous verrons les spécificités pour les indépendants et les solutions qui existent pour la retraite complémentaire des indépendants.

Le fonctionnement de la retraite en France

Le principe de répartition

La retraite en France fonctionne selon le principe de répartition. C’est-à-dire que les travailleurs actifs à un instant T financent les pensions que touchent les retraités à cet instant T. Lorsqu’ils seront eux-mêmes à la retraite, ce seront les travailleurs actifs de ce moment-là qui financeront leurs pensions.

Il existe aujourd’hui 42 caisses de retraite en France et le système est assez complexe comme nous allons le voir. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous entendons régulièrement parler de réformes des retraites. Pour le moment le fonctionnement reste celui-ci.

Le panorama

Si on regarde le panorama de la retraite en France, on remarque qu’il est composé de 3 niveaux : 

  • les régimes généraux, gérés par l'Etat, sont obligatoires et fonctionnent par validation de trimestres. Les trimestres sont “validés” à partir d’un minimum de revenu perçu (salaires, chiffre d’affaires,...).
  • les régimes complémentaires, gérés par les partenaires sociaux, fonctionnent selon un système de points. Vos revenus vous permettent d’acquérir des points qui seront ensuite convertis en sommes d’argent au moment de votre retraite.
  • les dispositifs supplémentaires, que vous mettez en place de manière volontaire. Ils vous permettent de vous constituer un patrimoine, une épargne, dans l’objectif de vous constituer un revenu complémentaire à la retraite.

L’âge de départ légal

Aujourd’hui l’âge de départ minimum ou légal est de 62 ans en France. Vous pouvez partir à la retraite à 62 ans si vous avez validé 172 trimestres. À partir de 67 ans, vous pouvez prendre votre retraite même sans avoir validé suffisamment de trimestres.

Le calcul

Pour calculer le montant de votre retraite, ce sont les 25 meilleures années de votre carrière qui sont prises en compte, tous statuts confondus (salarié, auto-entrepreneur, freelance, dirigeant,...).

Si vous remplissez toutes les conditions (âge, nombre de trimestres validés) vous pourrez appliquer le taux plein. C’est-à-dire que vous aurez un revenu à la retraite de l’équivalent de 50% de la moyenne du revenu de vos 25 meilleures années professionnelles. En gros, si sur vos 25 meilleures années vous avez gagné en moyenne 2 500€/mois vous aurez un revenu de 1250€/mois à la retraite (sous réserve de remplir les conditions nécessaires).

Mais attention il existe des plafonds. Indexé sur le plafond de la sécurité sociale (PASS) le plafond pour 2021 est de 1 714€/mois. Quelques soient vos revenus vous ne pourrez donc pas toucher plus de 1 714€/mois à votre retraite avec le régime général.

Les spécificités de la retraite pour les indépendants

Il est compliqué de mettre tous les indépendants dans le même panier et particulièrement sur le sujet de la retraite. Chaque statut juridique a ses spécificités propres. Nous allons donc regarder en détail les spécificités liées à chaque statut. Le régime social des indépendants (RSI), a été rattaché en 2020 au régime général de la sécurité sociale, par souci de simplification. Sauf exception vous êtes donc généralement rattaché au régime général de la sécurité sociale pour votre retraite.

Les assimilés salariés (SASU, SAS,...)

Vous êtes assimilés salariés, lorsque vous êtes président de SAS, ou en SASU notamment. Dans ce cas, les règles qui s’appliquent pour votre retraite sont les mêmes que celles des salariés. Vous êtes rattachés au régime général de la sécurité sociale et à l’AGIRC ARCO pour le régime complémentaire. Pour valider des trimestres de retraite les minimums de revenus à percevoir sont les suivants : 

  • 1 537,50 € pour valider 1 trimestre
  • 3 075 € pour valider 2 trimestres,
  • 4 612,50 € pour valider 3 trimestres,
  • 6 150 € pour valider 4 trimestres.

Attention : si vous vous rémunérez seulement en dividendes vous ne validerez pas de trimestres.

Les indépendants TNS

Vous êtes considérés travailleurs non salariés principalement dans les cas suivants : en entreprise individuelle (EIRL, EURL), en tant qu’artisans/commerçants, dirigeant de SARL et si vous exercez une profession libérale.

Vous êtes rattachés au régime général pour votre retraite sauf quelques exceptions notamment pour les professions libérales réglementées (exemple : les avocats sont à la CNBF, c’est la MSA qui gère les retraites agricoles, la CIPAV pour certains professionnels libéraux…).

Pour valider des trimestres de retraite les minimums de revenus à percevoir sont, comme pour les assimilés salariés, les suivants : 

  • 1 537,50 € pour valider 1 trimestre
  • 3 075 € pour valider 2 trimestres,
  • 4 612,50 € pour valider 3 trimestres,
  • 6 150 € pour valider 4 trimestres.

Les auto-entrepreneurs

Le régime de la micro-entreprise est spécifique également sur le sujet de la retraite. La majorité des micro-entrepreneurs sont rattachés au régime général. Les derniers micro-entrepreneurs encore rattachés à la CIPAV sont les suivants : 

  • professions libérales réglementées 
  • professions libérales non réglementées créées avant janvier 2018

Pour valider un trimestre de retraite il faut prendre comme base de calcul votre chiffre d’affaires réalisé moins l’abattement forfaitaire lié à vos charges estimées qui est de : 

  • 71 % pour les activités commerciales
  • 50% pour les prestations de service, commerciales et artisanales 
  • 34% pour les activités libérales 

Le montant minimum à réaliser (CA - abattement forfaitaire) est lié à la nature de votre activité. Ci-dessous les montants par type d’activité :

Exemple : 

Vous êtes freelance en conseil marketing. Vous êtes donc considéré comme profession libérale non réglementée. Vous réalisez un CA annuel de 25 000€. A cela il faut déduire l’abattement soit 25 000*25 000€*34% =  25 000 - 8 500 = 16 500€. Vous aurez donc validé 4 trimestres car 16 500€ > 9 675€.

Icône ampoule

Note : Quels que soient vos revenus et même en cumulant plusieurs activités vous ne pourrez jamais valider plus de 4 trimestres par an.

Pourquoi s’en préoccuper dès aujourd’hui ?

Une perte de revenus conséquente

D’après le conseil d’orientation des retraites, nous perdrons environ 50% de nos revenus en partant à la retraite d’ici quelques années. C’est encore plus important pour un indépendant. Il est donc nécessaire d’anticiper cette perte de revenus pour éviter les mauvaises surprises.

Les intérêts composés

Les intérêts composés sont la raison pour laquelle plus vous commencez tôt, même avec de petits montants à placer votre argent, plus vous aurez des rendements importants. L’explication est simple, ou presque. L’argent que vous allez placer, pour votre retraite sur un plan épargne retraite par exemple, va générer des intérêts. Chaque année les intérêts que vous gagnez sont calculés sur le capital initial plus les intérêts générés. Sur le long-terme vous obtenez donc un effet boule de neige avec des intérêts de plus en plus conséquents.

Exemple : 

Julie met de côté 100€/mois de ses 30 ans à ses 62 ans. Elle aura à 62 ans un capital de 100 880€ dont 61 280€ d’intérêts générés.

Au contraire, Olivier commence à épargner à 40 ans avec également 100€/mois. A ses 62 ans il aura un capital de 52 202€ dont 24 602€ d’intérêts générés.

Retrouvez toute l’actualité de Comptalib et les nouveaux contenus du blog sur , , et

Testez Comptalib.com maintenant

Sans engagement  •  14 jours d’essai gratuit
Homme heureux et souriant

Envie de rejoindre notre communauté ? 🚀

Le club des entrepreneurs est un groupe proposé par Comptalib qui s’adresse à tous ceux souhaitant échanger et s’entraider sur des sujets liés à l’entrepreneuriat, l’auto-entrepreneuriat et à la comptabilité.

Rejoindre

Rejoignez la
communauté

Rejoindre
AndroidIos
Smile Your Planet
Fintech

Développé en France 🇫🇷