Comment lire un bilan comptable quand on n'y connaît rien en comptabilité ?

15 juillet 2021 • Alexandre Nessler
Média chevron_right Entrepreneurs chevron_rightComment lire un bilan comptable quand on n'y connaît rien en comptabilité ?

Qui n’a jamais entendu parler du bilan comptable ? Probablement personne. Pourtant, peu sont ceux qui peuvent se targuer de comprendre en un coup d'œil les informations présentées sur ce document financier incontournable. Hélas, quand vous vous retrouverez nez à nez avec celui-ci, édité par votre expert-comptable ou par l’app de Comptalib, vous ne pourrez plus éviter la situation. Pour vous aider tout en vous épargnant les informations trop pointilleuses et incompréhensibles, on vous explique tout ce que vous devez savoir pour comprendre rapidement votre bilan comptable.

Qu’est-ce qu’un bilan comptable ?

Il est une formule souvent reprise pour décrire ce qu’est un bilan comptable, aussi appelé état de synthèse : la photographie du patrimoine d’une entreprise à un instant T. Si l’on parle de photographie, c’est parce que le bilan ne reflète qu’un moment donné - et seulement ce moment - de l’entreprise, qui arrive lors de la clôture de son exercice comptable. Le patrimoine, si vous ne le savez pas, désigne simplement la valeur globale de l’entreprise.

Concrètement, le bilan se présente sous la forme d’un tableau qui fait état de tout ce que l’entreprise possède et de tout ce qu’elle doit. Il est souvent accompagné d’un autre document, le compte de résultat.

Que contient le bilan comptable d'une entreprise ?

Avant de jeter un œil au bilan, on préfère vous prévenir : les mots que vous y lirez ne sont pas utilisés dans le langage courant, alors sans en connaître la définition, cela reviendra à lire votre bilan dans une autre langue. Actifs, passifs, immobilisations corporelles... Le problème, quand il s’agit de comptabilité, c’est que bien souvent, les définitions contiennent elles aussi des mots qu’on ne connaît pas. Le mieux, c’est donc de vous expliquer tout cela avec un exemple concret.

Votre bilan et votre TVA en une seule application Slice article

Petite histoire de billes

Ça remonte, mais souvenez-vous, à l’école, tout pouvait être illustré par des billes. Alors, en souvenir de votre tendre enfance, essayons nous aussi d’expliquer le bilan comptable avec les billes !

Imaginons donc que vous êtes un vendeur de billes. Des billes plates, rondes, de couleur, argentées, votre magasin en vend de toutes les sortes. Vous détenez une usine spécialisée pour produire ces billes, un entrepôt pour les stocker. Vos fournisseurs sont des producteurs de verre, de peinture, de métal. Vos clients sont des magasins de jouets, des entreprises d'événementiel, des écoles... À la clôture de l’exercice, votre bilan comptable contient différentes catégories, que nous vous expliquons à la suite.

Actifs, passifs, capitaux propres… traduction s'il vous plaît ?

Comme on le disait dans la première partie, le bilan comptable présente tout ce que l’entreprise détient, c’est-à-dire les actifs en langage comptable, et tout ce qu'elle doit, les passifs. Il existe une façon de différencier actifs et passifs encore plus simplement. Il suffit de considérer que tout ce qui se trouve dans le passif fait référence à l’origine des ressources de l’entreprise (argent des actionnaires, emprunts, etc.), tandis que ce qui est dans l’actif équivaut à l’utilisation de ces ressources

Passifs

Revenons à nos billes ! Dans les passifs de votre bilan, vous retrouverez tout ce qui vous a permis de faire fonctionner votre entreprise. 

  • Tout en haut sont notés les capitaux propres de l’entreprise, c’est-à-dire, l’argent des associés ou actionnaires qui ont décidé d’investir dans votre affaire de billes. 
  • Juste en dessous, les provisions, qui varient selon les risques financiers de votre entreprise. En effet, pour garantir la bonne santé de celle-ci, il est important d’anticiper les dépenses fortuites, qui pourraient arriver en cas d’amende, de procès que vous auriez pu perdre, etc… (par exemple, vos billes ne sont pas aux normes concernant la toxicité de la peinture qui les recouvre, alors l’état vous inflige une amende)
  • Ensuite viennent les emprunts, qui peuvent être réalisés auprès de n’importe quel émetteur, souvent une banque. 
  • Tout en bas, vous pouvez voir les dettes à court terme, envers vos fournisseurs de verre par exemple, ou envers l’administration fiscale.

Actifs

Du côté des actifs, donc de l’utilisation des ressources figurant dans le passif, les informations sont classées du plus long terme (en haut) au plus court terme (en bas). Lorsque l’utilisation des ressources s’étale sur le long terme, on parle d’immobilisation. Lorsque celle-ci est à court-terme, on parle alors d’actif circulant.  

  • En haut, vous trouvez les investissements réalisés. A l’intérieur de ceux-ci, différents achats, classés du plus incorporel (c’est-à-dire non physique) au plus corporel. On y retrouve donc les achats de brevets, de fonds de commerce, de terrains, de matériel (machines, établissements…), etc.
  • Ensuite, place aux stocks. Ici, vous comptabilisez les stocks de matières premières (verre, peinture, etc.) et les stocks de marchandises, c'est-à-dire de billes non vendues. 
  • Juste en dessous, vous avez les créances, c’est-à-dire, tout ce que l’on vous doit. Lorsqu’une entreprise vous achète une certaine quantité de billes, pour les revendre ou pour les faire gagner dans le cadre d’un jeu, il y a toujours un délai de paiement. Exactement comme lorsque vous payez vos fournisseurs.  
  • Tout en bas, la trésorerie de votre entreprise.
La comptabilité, pour 10€ HT/mois Slice article

Ce que vous devez regarder sur votre bilan comptable

Maintenant que vous savez grosso modo ce qui se trouve sur votre bilan, il est temps de vous apprendre à interpréter ce que vous voyez. Pour cela, vous devez porter votre attention sur certains indicateurs clés présents sur votre bilan comptable.

Le résultat de l’exercice

Vous pouvez voir le résultat de l’exercice du côté du passif de votre bilan. Concrètement, il s’agit des bénéfices de votre entreprise, puisque pour le calculer il suffit de faire la différence entre le chiffre d’affaires et le total des dépenses que vous avez effectuées au cours de l’année.

Si le résultat de l’exercice est positif, alors votre entreprise a produit un bénéfice, qu’elle peut distribuer aux actionnaires ou associés ou bien garder en réserve de trésorerie. En revanche, si celui-ci est négatif, cela signifie que l’entreprise a réalisé une perte.

La situation de trésorerie

La trésorerie est sûrement le point le plus important du bilan, puisque c’est la qualité de celle-ci qui va vous permettre de financer votre activité. Par ailleurs, et ce n’est pas anecdotique, une mauvaise trésorerie est la principale cause de mise en redressement judiciaire. Alors à vous de regarder en bas de la colonne des actifs si votre trésorerie est suffisante pour les dépenses prévues par la société.

Si vous avez bien suivi, vous savez que le bilan n’est qu’une photographie à un instant T. Autrement dit, l’état de la trésorerie qui y figure ne suffit pas à se faire une idée précise de sa qualité. Pour en avoir un meilleur aperçu, comparez la somme de la trésorerie, des créances clients et des stocks à l’ensemble des dettes fournisseurs. Si le premier est supérieur au second, alors votre trésorerie vous permettra de rembourser vos dettes. Dans le cas contraire, si vos dettes sont supérieures à votre trésorerie, alors vous risquez d’être à court de financements dans les prochains mois.

Les besoins en fonds de roulement

Celui-ci, vous le retrouvez dans les actifs circulants. Les fonds de roulement sont les ressources nécessaires pour compenser l’effet des délais de paiement sur votre trésorerie. En bref, c’est le besoin de ressource supplémentaire dont vous avez besoin pour éviter de vous retrouver sans trésorerie au moment de payer vos fournisseurs, si celui-ci arrive avant l’encaissement des créances clients.

Lorsque cet indicateur se trouve dans le positif, cela veut dire qu’il vous manque de l’argent pour payer certaines dépenses. Lorsque les besoins en fonds de roulement sont négatifs, il faut comprendre que vos revenus sont suffisamment stables pour payer en temps et en heure vos dettes. 

L’actif net

Jetez un œil à l’actif net de votre bilan, cela vous donnera une idée de la valeur de votre entreprise en cas de revente. Pour faire simple, il s’agit de la somme qu’il resterait si vous arrêtiez votre activité, vendiez tous vos biens et remboursiez toutes vos dettes.

Vous voilà armé pour ne plus paniquer lorsque l’on vous présente le bilan comptable de votre entreprise. Désormais, vous comprenez ce qui se trouve sous vos yeux et savez ce qu’il est important de surveiller. Évidemment, vous pouvez toujours demander conseil à votre expert comptable pour mieux interpréter votre bilan, ou même pour demander une attestation, et ce même si la saisie a été réalisée automatiquement par Comptalib.

Retrouvez toute l’actualité de Comptalib et les nouveaux contenus du blog sur , , et
Femme

Testez Comptalib.com maintenant

Sans engagement  •  14 jours d’essai gratuit
AndroidIos
Fintech
Fintech

Développé en France 🇫🇷