7 erreurs à éviter quand on monte son entreprise

30 sept. 2021 • 1 min • Paul Damman

Média chevron_right Entrepreneurs chevron_right7 erreurs à éviter quand on monte son entreprise

Autonomie, reconnaissance, aventure humaine... créer son entreprise est une expérience qui s’accompagne de nombreux avantages, mais qui comporte également son lot de défis. Qu’ils soient financiers ou humains, les risques d’échec existent en entrepreneuriat et peuvent mener à la fermeture de l’entreprise. Si l’échec entrepreneurial n’est pas insurmontable, rassurez-vous, il est néanmoins évitable. Voici les erreurs classiques à ne pas commettre.

1. Penser qu’on peut y arriver entièrement seul

On le sait, votre entreprise est un peu comme votre bébé. Vous vous en occupez tout le temps et souhaitez réussir à la développer par vous-même. Néanmoins, il est important de ne pas prendre le risque de rester trop solitaire.

D’abord, parce que sur le plan moral, il est plus difficile de se motiver quand on est totalement seul que lorsqu’on bénéficie d’une émulation collective. Alors ne vous isolez pas de votre entourage, réclamez un peu de soutien de la part de vos proches, celui-ci ne sera pas de trop pour le succès de l’entreprise.

Ensuite, parce que deux (ou plusieurs) têtes pensent bien mieux qu’une. Ok, l’entreprise, c’est votre idée, et votre projet, mais si vous êtes seul à plancher dessus vous risquez de ne pas voir certains points de blocage ou de partir dans une mauvaise direction sans vous en apercevoir. Là encore, votre famille, vos amis, des connaissances professionnelles, ont tous un rôle à jouer. N’hésitez pas à les consulter pour avoir leur avis sur votre produit (ou service) ou sur des aspects plus techniques ou stratégiques. Vos proches peuvent constituer un premier panel qui va vous permettre de tester différentes options, ou tout simplement être à l’écoute et vous rassurer sur l’avancée de votre projet.

Pour éviter l’isolement et développer vos idées, vous pouvez aussi essayer d’élargir votre cercle d’interlocuteurs en rejoignant des cercles d’entrepreneurs via votre CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) et les différentes associations d’entrepreneurs régionales. Si vous pensez avoir besoin d’accompagnement, vous pouvez aussi intégrer un incubateur. Échanger avec d’autres chefs d’entreprise est indispensable pour avoir des retours légitimes de la part de professionnels de l’entrepreneuriat expérimentés. C’est important aussi dans l’optique de développer son carnet d’adresses et de faire parler de votre entreprise par le bouche à oreille.

Créez votre entreprise gratuitement en un clic Slice article

2. Faire l’impasse sur l’étude de marché et le business plan

Ne vous précipitez pas ! Avant de vous lancer et investir des sommes d’argent importantes, préparez votre projet dans les moindres détails.

L’étude de marché

Primordiale pour préparer votre plan de route, l’étude de marché analyse en détail votre environnement : clientèle, concurrence, fournisseurs, aspects politique, social, légal, technologique… Cette étude est la base de votre projet pour déterminer si le lancement de votre produit ou service a sa place sur le marché visé et s’il peut rencontrer le succès escompté. C’est une étape nécessaire pour déterminer les risques potentiels et les opportunités du marché.

Le business plan

Un autre document indispensable, notamment pour trouver des investisseurs : le business plan. Il démontre le fonctionnement, la fiabilité et la rentabilité de votre projet, grâce à des informations claires concernant : 

  • l’identité et l’objet de votre entreprise ;
  • les analyses de marché et la stratégie commerciale ;
  • un prévisionnel financier, un plan financier et un plan de trésorerie.

Il peut vous aider à obtenir des financements, mais il permet aussi de fixer des objectifs pour garantir la réussite du projet.

Créez votre entreprise gratuitement en un clic Slice article

3. Oublier les aides à la création d’entreprise

Le financement du projet est l’un des défis majeurs rencontrés lors de la création de son entreprise. Et quand on crée une entreprise, vous l’apprendrez rapidement, le moindre centime compte. Il est donc très important d’étudier toutes les sources de financement possibles et notamment trouver les aides dont vous pouvez bénéficier. Il en existe une multitude venant d’organismes régionaux ou nationaux, parfois même cumulables ! Réductions fiscales, prêts à taux zéro, exonérations de charges sociales, ce sont de réels coups de pouce dans une aventure entrepreneuriale. Voici les trois principales aides à la création d’entreprise.

L’ACRE : l’Aide à la Création ou Reprise d’Entreprise

Destinée principalement aux entrepreneurs de 18 à 26 ans, l’ACRE offre notamment une exonération partielle des charges sociales pour les premières années d’activité.

L’ARE : l’Aide du Retour à l’Emploi

Cette allocation chômage est distribuée par Pôle Emploi en cas d’une privation involontaire d’emploi : licenciement économique, rupture conventionnelle, non-renouvellement d’un CDD... Lors de la création de votre entreprise vous pouvez choisir de maintenir cette aide jusqu’au terme de vos droits. Si le revenu de votre nouvelle activité ne dépasse pas le montant du salaire sur lequel vos droits ont été calculés, vous toucherez l’intégralité ou une partie de ces allocations.

Le NACRE : le Nouvel Accompagnement pour la Création ou Reprise d’Entreprise

Cette aide pour créer ou reprendre un projet d’entreprise est financière (prêt à taux zéro par exemple) mais prend aussi la forme de conseils pour démarrer et développer son projet.

Icône ampoule

Pour en savoir plus : tournez-vous vers votre Centre de Formalités des Entreprises pour déterminer les aides possibles dans votre situation.

4. Négliger l’importance du statut juridique

Lors du lancement de votre entreprise, le statut juridique est l’un des choix les plus importants que vous devez faire. La liste des possibilités est longue : Entreprise individuelle, EURL, EIRL, SA, SARL, SAS… Il est facile de perdre pied et de choisir la première option qui s’offre à nous.

Attention, ce choix est crucial, notamment en cas d’échec et de fermeture de votre entreprise. En fonction du statut choisi, votre responsabilité sera plus ou moins engagée et il est important de se protéger. Pour faire votre choix, vous devez prendre plusieurs éléments en compte : 

  • le type et le secteur d’activité ;
  • le capital investi ;
  • le nombre d’associé(s) ;
  • le niveau de responsabilité souhaité.
Votre bilan et votre TVA en une seule application Slice article

5. Repousser l’administratif et la compta

L’administratif et la comptabilité sont des aspects souvent mis de côté par les entrepreneurs qui ne veulent pas “perdre de temps”. Grave erreur ! La gestion de votre comptabilité est un point essentiel pour le pilotage de votre entreprise. Une mauvaise tenue comptable peut nuire à la gestion de votre trésorerie et rendre plus difficile le paiement de vos dettes. Elle peut aussi vous mettre en difficulté vis-à-vis de l’administration fiscale et vous exposer à des sanctions.

Soyez donc rigoureux dès le lancement du projet avec un compte de résultat prévisionnel et une estimation du chiffre d’affaires réaliste. Il est essentiel d’être à jour pour éviter les erreurs, comme les retards de paiements, qui peuvent nuire à votre image et entraîner des pénalités.

Icône ampoule

Bon à savoir : Comptalib peut vous faciliter la vie et gérer votre comptabilité de manière simple, rapide et à petits prix.

6. Délaisser le marketing et la communication

Après avoir mis en place une étude de marché, il est important d’établir un plan de communication et de marketing

Afin d’avoir une vision globale et établir une politique commerciale efficace, vous pouvez vous baser sur les 4P du marketing mix

  • Product : listez toutes les caractéristiques du produit ou service comme la gamme, le packaging ou encore ses différentes fonctionnalités.
  • Price : déterminez une politique de prix en fonction de votre cible, de votre positionnement et du volume de production.
  • Place : choisissez une politique de distribution directe ou indirecte (revendeurs, chaînes de magasins…)
  • Promotion : définissez une politique promotionnelle en choisissant des supports de communication adaptés à votre cible.

Votre stratégie de marketing et communication va vous permettre d’affirmer votre image de marque et votre positionnement sur un marché en vous différenciant de la concurrence. Magasins, sites internet, réseaux sociaux, il est important d’être présent sur les différents canaux de communication pour gagner en visibilité, toucher un maximum de prospects et fidéliser vos clients.

7. Penser que le succès viendra naturellement

L’histoire ne serait pas belle s’il suffisait d’un claquement de doigts pour réussir. La plupart du temps le succès n’est pas immédiat, et il faut surmonter de nombreux obstacles avant d’y parvenir. N’abandonnez pas ! Comme tout défi de taille, vous allez être confronté à des situations difficiles, vous allez maintes fois craindre de tout perdre, mais vous arriverez à surpasser ces épreuves à force de détermination et de persévérance.

Il est important de consacrer une part importante de votre temps à prospecter dès le lancement de votre entreprise. Prospection rime avec anticipation, n’attendez pas la fin d’un projet pour trouver de nouveaux clients. Cela vous permettra d’éviter des périodes creuses et une insécurité financière. Et si vous ne convertissez pas tout le temps le prospect en client, vous aurez néanmoins fait parler de vous.

warning

Attention : ne soyez pas tenté de solder vos prestations. Une fois vos tarifs déterminés via des études comparatives et en fonction de vos charges, ne vous laissez pas intimider. Si un prospect vous affirme pouvoir trouver moins cher, la qualité du travail ne sera sans doute pas la même. Cela peut être attirant de baisser ses prix pour un client, mais il vous sera difficile de revenir au juste prix par la suite.

Lors du lancement de votre entreprise, vous allez devoir prendre de nombreuses décisions qui vont déterminer la réussite de votre projet. Business plan, études de marché, stratégie marketing et communication,  la préparation de votre projet est primordiale. Les pièges à éviter sont nombreux et sont principalement causés par la précipitation de l’entrepreneur. La rigueur est la clé de la réussite : votre statut juridique doit être soigneusement déterminé et votre comptabilité à jour. Dernier conseil : ne vous lancez pas le défi de réussir sans l’aide de personne. Profitez de l’aide de votre entourage, des conseils de professionnels, mais aussi des aides financières disponibles pour mener à bien votre projet.

Retrouvez toute l’actualité de Comptalib et les nouveaux contenus du blog sur , , et

Testez Comptalib.com maintenant

Sans engagement  •  14 jours d’essai gratuit
Homme heureux et souriant

Envie de rejoindre notre communauté ? 🚀

Le club des entrepreneurs est un groupe proposé par Comptalib qui s’adresse à tous ceux souhaitant échanger et s’entraider sur des sujets liés à l’entrepreneuriat, l’auto-entrepreneuriat et à la comptabilité.

Rejoindre

Rejoignez la
communauté

Rejoindre
AndroidIos
Smile Your Planet
Fintech

Développé en France 🇫🇷