Le marketing mix, étape clé de la création d’entreprise

14 septembre 2021 • Juliette Lécureuil
Média chevron_right Entrepreneurs chevron_rightLe marketing mix, étape clé de la création d’entreprise

On préfère vous le dire tout de suite : le “marketing mix” n’a strictement rien à voir avec l’activité de DJ ! Il s’agit au contraire d’un terme très sérieux, qui regroupe l’ensemble des domaines opérationnels que comporte une stratégie marketing et constitue l’une des étapes immanquables de la création d’entreprise. On vous en dit plus juste en dessous.

Qu’est-ce que le marketing mix ?

Si vous êtes en pleine création d’entreprise, vous avez sûrement déjà entendu parler de marketing mix 4P, 7P, ou même 15P ! On vous l’accorde : pour un non-connaisseur, tous ces “P” peuvent porter à confusion.

C’est votre cas (pour le moment) ? Pas de panique ! Pour faire plus simple, traduisons tout d’abord le mot marketing mix par “plan de marchéage”, Bon, d’accord, le mot est horrible, mais il devient quand même plus clair puisqu’on comprend mieux qu’il s’agit d’établir un plan pour attaquer le marché sur lequel on se lance.

Ce plan regroupe la totalité des actions qui devront être mises en place par l’équipe marketing de votre entreprise. Notons que si vous vous venez tout juste de monter votre boite, ou qu’il s’agit d’une entreprise individuelle, alors il y a de grandes chances pour que l’équipe marketing se résume à ...vous-même ! Pour faire (très) simple, le marketing mix ressemble peu ou prou à un plan d’action pour convaincre le plus de clients possible. Mais alors… Que viennent faire ces “P” sur la table quand on parle de marketing mix ?

En fait, tous ces “P” constituent un bon moyen mnémotechnique de se souvenir des différentes catégories qui permettent de procéder à l’analyse d’un marché – ce qui est tout l’objet du marketing. Ainsi, on répartit toutes les actions marketing dans ces “P”. Le fait qu’il y en ait 4, 7 ou 15 – oui oui, ça existe et l’on s’en sert notamment dans le marketing dit “territorial” – dépend de vous et des actions dont la mise en place vous paraît utile.

Marketing mix : à quoi ça sert au juste ?

Comme on vient juste de l’expliquer, le marketing mix est la synthèse de toutes les actions marketing que vous envisagez de mettre en place – et ce, de manière cohérente – dans le cadre de votre création d’entreprise.

C’est simple : sans marketing mix, pas d’entreprise… Car vous aurez beau avoir créé le meilleur produit du monde, vous ne gagnerez pas d’argent si vous ne parvenez pas à le vendre. Évidemment l’inverse est aussi vrai, vous pourrez toujours appliquer religieusement les techniques de marketing, si le produit est mauvais, vous ne le vendrez pas non plus !

En établissant ce fameux plan de marchéage, vous aurez étudié chacun de ces aspects dans le détail, et cela vous permettra d’avoir une idée globale du positionnement de votre entreprise, de ses atouts et de ses points faibles, ce qui est précieux quand on se lance dans l’entrepreneuriat.

Créez votre entreprise gratuitement en un clic Slice article

Marketing mix : 4P, 7P… Quelle version choisir ?

Les “P” correspondent aux différents axes autour desquels doit s’organiser le marketing de votre entreprise. Ils permettent une répartition et une classification des tâches.

Les 4P : product, price, place, promotion

On parle de 4P quand on souhaite faire référence aux quatre axes les plus importants de la stratégie de marketing :

  • Product (produit) : il s'agit ici de donner la meilleure définition possible du produit ou du service proposé. Cela inclut de réfléchir à la marque et à son identité (la charte graphique), le design du produit en lui-même, son packaging, la maintenance ou le service après-vente, etc.
  • Price (prix) : c’est la catégorie qui regroupe tout ce qui a trait au prix, c’est-à-dire non seulement le prix auquel vous voulez vendre votre produit ou votre service, mais aussi les bonus éventuels. Allez-vous proposer des promotions ? Sera-t-il possible de payer en plusieurs fois ? Si oui, quelles seront les modalités de ce plan de paiement ? Vous devrez apporter une réponse à ces questions au moment de rédiger votre marketing mix.
  • Place (lieu de distribution) : c’est le mot qui désigne la stratégie que vous souhaitez mettre en place en matière de distribution : où vos clients pourront-ils trouver votre produit ? Chez un distributeur dans un magasin spécialisé ? Sur internet sur une marketplace ? Cet axe de travail doit apporter des réponses précises à ces questions.
  • Promotion : c’est le compartiment dans lequel on classe les items en lien avec la communication autour du produit et sa promotion. Allez-vous privilégier le marketing direct ou les relations publiques ? Vous adresser à des influenceurs pour faire la publicité de votre produit, ou être présent lors de salons pour faire la démonstration ? Acheter de l’espace sur Internet ou dans le métro parisien ? C’est justement le 4e “P” qui permettra de répondre à ces interrogations.

Les 7P avec people, process et physical evidence

À ces catégories classiques, certains aiment en ajouter trois autres, qui sont les suivantes : People, Process et Physical Evidence. En voici la définition détaillée :

  • People : c’est la catégorie dans laquelle entre la force de vente. Si vous optez pour un marketing mix 4P, cet item rentrera dans la catégorie Promotion. Néanmoins, en faire une catégorie à part entière permet d’inclure davantage de choses, comme la formation des vendeurs dans le cas d’une stratégie de retail.
  • Process : cette catégorie intègre tout ce qui est en lien avec les interactions avec le client, allant des horaires d’ouverture – d’un point de service par exemple – à la qualité du conseil qui y est prodigué.
  • Physical evidence : la traduction de ce terme pourrait être “support physique”, et il désigne la catégorie dans laquelle on classe tout ce qui se rapporte à ce que le client voit, de l’organisation et la décoration du magasin à la mise en page (par exemple) du rapport d’activité.

Icône ampoule

Pour aller plus loin dans la création de votre entreprise : 7 conseils pour réussir son étude de marché

De nouveaux "P" apparus

Enfin, de nouveaux modèles de marketing mix ont émergé, qui se définissent pour certains comme “territoriaux” – appliqués à un territoire – et découpent plus finement encore les variables susceptibles de participer à l’établissement d’une stratégie marketing. Aux 7P, on peut ainsi ajouter des catégories comme :

  • “Prix reçus et labels”, qui inclut l’ensemble des récompenses reçues pour le produit ;
  • Partnerships” ou partenariats, qui désigne la politique menée par certaines marques de s’appuyer l’une sur l’autre dans une stratégie plus globale de co-développement ;
  • ou encore “Personnalisation”, un axe de travail qui permet de satisfaire une clientèle en quête d’un produit sur-mesure, conçu tout spécialement pour elle ou même par elle.

Bref, vous l’aurez compris : on peut aller très loin dans la classification… Même si le classique marketing mix 4/7P suffit amplement à se donner une ligne directrice en matière d’analyse du marché.

Quand exactement faire mon marketing mix ?

C’est précisément pour cette raison que l’on vous conseille d’établir votre marketing mix bien en amont de votre création d’entreprise, juste après avoir établi votre business plan. Grâce à l’articulation de ces deux documents, vous aurez une idée claire des enjeux stratégiques à court et long terme, des ressources dont vous disposez ou devez disposer à horizon 1 an, 3 ans, 5 ans, etc.

L’important, c’est que votre marketing mix soit un pilier sur lequel vous appuyer tout au long de la vie de votre entreprise : vous devez pouvoir vous y référer au moment de prendre une décision, ou même le prendre comme comparaison si vous choisissez de pivoter ou simplement de l’améliorer… Quoiqu’il arrive, c’est un atout qui vous sera précieux !

Retrouvez toute l’actualité de Comptalib et les nouveaux contenus du blog sur , , et
Femme

Testez Comptalib.com maintenant

Sans engagement  •  14 jours d’essai gratuit