Pourquoi 2021 est peut-être LA bonne année pour lancer votre entreprise ?

3 juin 2021
Média chevron_right Entrepreneurs chevron_rightPourquoi 2021 est peut-être LA bonne année pour lancer votre entreprise ?

2021 est-elle la bonne année pour créer son entreprise ? Tout raisonnement logique laisserait penser qu’entreprendre en période de crise économique est une mauvaise idée, on vous l'accorde. Cependant, le confinement a bouleversé nos habitudes de consommation et partiellement changé la donne. De ce fait, la progression digitale s’est accélérée davantage et la crise a donc généré de nombreuses opportunités d’affaires au profit des créateurs d’entreprise. Explications.

Les secteurs porteurs pour créer son entreprise en 2021

Dans cette nouvelle ère digitale, entreprendre reste donc parfaitement envisageable malgré la crise. Il suffit de repérer les marchés qui maintiennent leur croissance ou qui comportent un fort potentiel. Voici cinq idées de secteurs où vous pouvez totalement créer votre entreprise et vous faire un place en 2021 :

1. La deep tech

La deep tech désigne les projets portés par des start-ups ambitieuses. Les produits ou les services proposés sont fondés sur des technologies novatrices qui révolutionnent nos habitudes. Ces innovations de rupture peuvent concerner les grands enjeux du XXIe siècle comme la lutte contre le réchauffement climatique.

2. L’écologie 

Les produits « verts » composent un marché en plein boom. En effet, plus de 80 % des Français sont préoccupés par les enjeux écologiques. Nous observons d’ailleurs que de plus en plus d’entreprises souhaitent améliorer leur bilan RSE. Cet indicateur traduit un véritable engagement dans des valeurs environnementales et sociétales.

3. Les services en ligne

Dans leur transformation digitale, de nombreuses organisations cherchent à externaliser des fonctions de support pour réduire leurs coûts. Il s’agit souvent des prestations de web marketing, développement informatique, community management, comptabilité et de rédaction de contenu Web.

4. Le e-commerce de détails

La croissance du commerce en ligne ne cesse d’augmenter. Ce business model demeure pérenne, car les demandes en biens de consommation de masse ne vont pas disparaître. Ainsi, en prenant le temps de cibler sa niche, ouvrir une boutique en ligne peut rapidement devenir rémunérateur.

5. La santé et le bien-être

Avec la crise sanitaire, les consommateurs se focalisent davantage sur leur santé et leur bien-être. Par conséquent, toutes les activités autour de la télémédecine, le coaching en développement personnel ou en nutrition représentent des idées de business rentables pour 2021.

Comment créer son entreprise en 2021 ?

Premièrement, la création d’une entreprise nécessite de choisir un statut juridique puis de remplir les formalités administratives indispensables.

Choisir son statut juridique

- Entreprise individuelle (EI)

C’est le statut idéal pour entreprendre seul. Également nommée entreprise en nom propre, le créateur et l’entreprise forment une unique personne juridique. Cette forme juridique se caractérise par des possibilités avantageuses :

La micro-entreprise

Le régime de la micro-entreprise attire pour son régime fiscal et son régime social simplifiés. Les micro-entrepreneurs - appelés couramment auto-entrepreneurs - doivent toutefois respecter des seuils de chiffre d’affaires : 170  000 € pour les ventes de marchandises et 70  000 € pour les prestations de services.

L’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL)

À l’opposé de l’EI dans sa forme simple, l’EIRL permet de dissocier le patrimoine personnel de celui de l’entreprise. Cela permet de protéger ses biens personnels en cas de faillite. De plus, elle a la particularité d’être imposable sur les sociétés (sans en être une).

- Société

Contrairement aux EI, une société peut être créée à plusieurs. Elle correspond à une personne morale. Ce qui signifie que son patrimoine est décorrélé de son ou de ses créateur(s). Nous distinguons par ailleurs trois principales formes sociales :

Sociétés de personnes 

La SARL (société à responsabilité limitée) constitue une structure simple dont le capital est réparti entre au moins deux associés. Ce statut est idéal pour les petites et moyennes entreprises (PME).

Sociétés par actions

La SAS (société par actions simplifiée) a l’avantage d’être régie par des règles souples. En effet, les associés sont libres d’organiser le fonctionnement de leur entreprise dans les statuts.

Sociétés civiles

La SCI (société civile immobilière) constitue une personne morale. Elle permet à plusieurs personnes d’être propriétaires d’un bien immobilier et d’en assurer la gestion.

Formalités administratives pour créer son entreprise

Les formalités administratives sont obligatoires pour être en règle. En 2021, la création d’entreprise peut s’effectuer entièrement en ligne sur les sites :

Les pièces requises y sont renseignées. Il suffit à l’entrepreneur de les transmettre pour constituer son dossier de création. Ensuite, le centre de formalité des entreprises (CFE) de son département se chargera de le transférer aux organismes concernés.

La création d’une société nécessite des étapes plus contraignantes que pour une EI. En effet, certains documents et démarches sont à réaliser avant la demande de création en ligne :

  • rédaction des statuts ;
  • dépôt de capital social ;
  • annonce légale ;
  • déclaration des bénéficiaires effectifs.

Si le dossier est validé, l’entrepreneur recevra un extrait Kbis qui acte la naissance de son entreprise.

Bon à savoir : La création d'une entreprise a beau être la première étape de la vie d'entrepreneur, elle n'est pas la plus facile ! Se plonger dans les procédures administratives et les termes obscurs que l'on y trouve n'est pas évident et peut même s'avérer un brin décourageant. Pour vous délester de cette charge mentale et vous permettre de vous concentrer à 100% sur votre projet entrepreneurial, vous pouvez aussi opter pour la création de votre entreprise sur l'application web et mobile de Comptalib. Idéale pour mettre le pied à l'étrier dans des délais plus rapides et vous lancer dans la vie d'entrepreneur avec un outil d'accompagnement simple et intuitif !

Créez votre entreprise gratuitement en un clic Slice article

Les solutions de financement pour lancer son projet

Dans une volonté de relancer l’économie, le gouvernement a renforcé son soutien aux créateurs d’entreprise. Voici les principales aides publiques dont un entrepreneur peut bénéficier. La liste est loin d’être exhaustive.

Aides financières de l’État 

Pour faciliter l’emprunt bancaire, les jeunes entreprises peuvent demander un prêt d’honneur auprès du Réseau Entreprendre ou de l’Initiative France. Il s’agit d’un prêt à taux zéro, sans garanties ni intérêts, qu’ils remboursent sur l’honneur. Quant aux entreprises « innovantes », la banque publique d’investissement (Bpifrance) les soutient avec des bourses telle la French Tech. Enfin, des mesures d’aide exceptionnelle sont versées aux secteurs de l’hôtellerie, du tourisme ou de la restauration. 

Avantages fiscaux 

La création d’entreprise peut donner lieu à l'exonération temporaire de la cotisation foncière. Ainsi, les jeunes créateurs s’affranchissent totalement de la CFE lors de la première année d’exercice. La cotisation est ensuite réduite de moitié, l’année d’après. Des crédits d’impôt peuvent également être accordés à des activités qui favorisent la recherche ou l’innovation. Enfin, les entreprises naissantes bénéficient parfois d’avantages fiscaux lorsqu’elles s’implantent dans des zones du type AFR, ZRR.

Aides sociales

Nous relevons deux dispositifs courants. L’ACRE est une aide à la création ou la reprise d’une entreprise de l’URSSAF. Les jeunes entreprises s’affranchissent des cotisations durant la première année d’activité. Le second dispositif, l’ARCE, correspond à une aide à la reprise et à la création d’entreprise de Pôle Emploi. Pour en bénéficier, il est nécessaire de disposer de l’ACRE. En cas d’accord, 45 % des allocations de chômage restantes sont octroyées au créateur.

Contre toute attente, l’année 2021 s’avère ainsi propice pour se lancer dans l’entrepreneuriat. C’est ce que semblaient déjà indiquer les dernières statistiques de l'INSEE. Les entreprises créées de septembre à novembre 2020 avaient augmenté de 19 % par rapport à l'année précédente, lorsque le covid-19 n'avait pas encore submergé l'ensemble de la planète.

Retrouvez toute l’actualité de Comptalib et les nouveaux contenus du blog sur , et
Face à la crise du Covid-19, le gouvernement a mis en place un Fonds de solidarité. Constitué de deux volets: un de 10 000 euros et un autre de 1500 euros. Il est destiné aux petits entreprises et indépendants en difficulté financière.

Fonds de solidarité: comment demander l’aide qui peut atteindre 10 000 euros

10 novembre 2020
Le gouvernement a décidé de donner une orientation très favorable aux entreprises dans son projet de loi de Finances pour 2021. En mesure phare, la baisse de 10 milliards d’euros des impôts de production.

Plan de relance: les entreprises bénéficient d’une "baisse massive" de leurs impôts

22 décembre 2020

Comptalib, le blog : un guide pour votre vie entrepreneuriale et votre tenue comptable

10 juin 2021

Tout savoir sur la Contribution économique territoriale (CET, CFE, CVAE)

10 juin 2021

Qonto et Comptalib s’associent pour simplifier encore plus la vie des entrepreneurs

26 mai 2021
Jusqu'au 30 juin 2021, en cas d'accord collectif de branche ou d'entreprise, l'employeur peut exceptionnellement imposer la prise de congés payés ou modifier les dates d'un congé déjà posé, dans la limite de six jours, en respectant un délai de prévenance d'au moins un jour franc.

Covid-19: un employeur peut-il imposer des congés payés à ses salariés ?

12 janvier 2021
Le gouvernement a mis en place une série de mesures pour aider les indépendants à traverser la crise du Covid-19. Fonds de solidarité, report des échéances sociales et fiscales, crédits d’impôts, prêt garanti par l’Etat: on fait le point sur les aides auxquelles vous avez droit.

Covid-19: à quelles aides un indépendant peut-il prétendre?

13 novembre 2020
Même durant la crise sanitaire, les entreprises doivent tenir leur assemblée générale conformément à ce qui est prévu dans leurs statuts. C’est pourquoi le gouvernement a mis en place des dérogations temporaires et exceptionnelles.

Comment tenir son assemblée générale malgré la crise du Covid-19?

15 décembre 2020
Le "Prêt Rebond" est un prêt régional à taux zéro lancé par les Régions, Bpifrance et l’Union européenne afin de soutenir la relance d’activité des entreprises dont la trésorerie a été fragilisée par la crise du Covid-19.

Covid-19: un "Prêt Rebond" pour soutenir la relance des petites entreprises

10 novembre 2020
Le décret élargissant le nombre de personnes jugées à risque face au Covid-19 et ouvrant le chômage partiel à ces "personnes les plus vulnérables face au risque de forme grave d'infection" est paru ce mercredi au Journal officiel et entrera en vigueur ce jeudi 12 novembre.

Covid-19: tout savoir sur le chômage partiel

12 novembre 2020
Le gouvernement a mis en place une série de mesures pour aider les entreprises à traverser la crise du Covid-19. Chômage partiel, report des échéances sociales et fiscales, crédits d’impôts, prêt garanti par l’Etat: on fait le point sur les aides auxquelles vous avez droit.

Chômage partiel, Fonds de solidarité, PGE: voici les aides auxquelles vous pouvez prétendre en tant qu’entreprise

13 novembre 2020
Homme

Testez Comptalib.com maintenant

Sans engagement  •  14 jours d’essai gratuit