Même durant la crise sanitaire, les entreprises doivent tenir leur assemblée générale conformément à ce qui est prévu dans leurs statuts. C’est pourquoi le gouvernement a mis en place des dérogations temporaires et exceptionnelles.

Comment tenir son assemblée générale malgré la crise du Covid-19?

Avec la crise du Covid-19, de nombreuses entreprises n'ont pas pu tenir leur assemblée générale annuelle, que ce soit pour des raisons humaines ou techniques. C’est pourquoi le gouvernement a mis en place des dérogations temporaires et exceptionnelles afin de sécuriser les sociétés dans leur fonctionnement juridique et le respect de leurs obligations légales et réglementaires.

Dès lors, quelles sont les alternatives dont disposent les entreprises pour tenir leur assemblée générale malgré la crise sanitaire? Est-il possible de le faire en ligne? Est-ce envisageable de mettre en place un système de vote par correspondance? On fait le point.

Tenir son assemblée générale malgré la crise

Pour permettre aux entreprises de respecter leurs obligations malgré la crise sanitaire, le gouvernement a pris des ordonnances dans le but de simplifier et d’adapter les règles de tenue des assemblées générales.

Hors période de confinement, elles peuvent se dérouler: en présentiel (en respectant les gestes barrières), à distance (si les distances de sécurité ne peuvent pas être respectées là où l’assemblée générale doit avoir lieu) ou via une consultation écrite. Entré en vigueur au 1er décembre, ce dernier cas de figure est valable jusqu’au 1er avril 2021.

Durant une période de confinement, les assemblées générales ne peuvent se dérouler qu’à distance, via une conférence téléphonique ou audiovisuelle, ou par le biais d’une consultation écrite. Les sociétés qui sont dans l’incapacité de se réunir pour approuver les comptes annuels ont donc le choix entre deux alternatives: le report ou la tenue d’une assemblée générale dématérialisée.

a) Le report de l’assemblée générale

Une assemblée générale doit en principe se réunir dans les six mois suivant la clôture des comptes de l’entreprise. En raison des circonstances particulières, ce délai a été prolongé de trois mois par le gouvernement.

Le champ d’application, assez large, concerne toute entité de droit privé, ayant ou non la personnalité morale: sociétés civiles et commerciales, coopératives, associations, etc.

Cela doit permettre à l’entreprise d’avoir la possibilité d’approuver les comptes annuels, de convoquer l’assemblée générale chargée de procéder à cette approbation des comptes et de produire le compte-rendu financier d’une subvention publique.

b) La tenue d’une assemblée générale dématérialisée

Il arrive que la tenue d’une assemblée générale de façon dématérialisée ne soit pas prévue, ou soit carrément interdite, dans les statuts de l’entreprise. Cependant, en raison des circonstances exceptionnelles, même lorsque c’est le cas, le dirigeant a le droit de prendre la décision de la tenir de cette façon. Elle se déroule alors à huis clos et les échanges se font à distance.

Il s’agit donc d’une décision de l’organe habituellement compétent pour convoquer l’assemblée, qui est valable même si la convocation a été faite avant l’entrée en vigueur d’un confinement et même si la date de l’assemblée générale se retrouve finalement après la levée du confinement.

1. Le dispositif de visio/audio-conférence doit permettre l’identification des membres, garantir leur participation effective et permettre la retransmission continue et simultanée des débats et délibérations. Cette mesure s’applique à toutes les délibérations, même celles portant sur les comptes annuels.

2. Si la solution choisie est celle de la consultation écrite, les débats doivent être exclusivement écrits. Aucune réunion ne peut avoir lieu et le bulletin de réponse doit être envoyé par message électronique dans le délai fixé par l’organe compétent pour convoquer l’assemblée.

3. Quant au vote par correspondance, les membres adressent un formulaire de vote, éventuellement électronique, qui sera utilisé: soit pour compléter la consultation écrite, soit pour être pris en compte lors de la réunion à laquelle ils ont été convoqués. Notons qu’il est possible d’envoyer son mandat par message électronique.

Cela vaut pour toutes les sociétés qui ont clôturé leurs comptes entre le 31 décembre 2019 et le 30 novembre 2020. Toutefois, selon l’évolution de la situation sanitaire, il se peut que cette période soit prolongée.

Mettre en place une assemblée générale dématérialisée

Les règles qui encadrent d’ordinaire le déroulement d’une assemblée générale s’appliquent également lorsque celle-ci est dématérialisée. Ainsi, pour mettre en place une assemblée générale dématérialisée, le dirigeant de la société doit procéder à la convocation des associés.

Cette convocation doit avoir lieu dans un délai de quinze jours minimum avant la date de l’assemblée. Cependant, étant donné la dématérialisation de celle-ci, la convocation peut elle aussi être dématérialisée et être ainsi envoyée par email.

Elle doit préciser: la date et l’heure de l’assemblée générale, l’ordre du jour, le projet des résolutions soumises au vote, les conditions dans lesquelles les associés pourront exercer leur droit de vote, ainsi que l’ensemble des documents nécessaires (comptes annuels, rapport de gestion, etc).

Organiser un vote électronique

Que ce soit dans le cadre d’une assemblée générale en présentiel ou que celle-ci soit dématérialisée, certaines règles de quorum et de majorité doivent obligatoirement être respectées pour que les délibérations soient valables.

a) Le quorum

Le quorum est le seuil de présence qui doit être atteint. Dans le cas d’une assemblée générale dématérialisée, sont présents tous les associés qui y participent via une conférence téléphonique ou audiovisuelle. Le vote pourra avoir lieu par correspondance électronique, même si cela n’est pas prévu dans les statuts de la société.

Pour être pris en considération dans le calcul du quorum, chaque associé doit pouvoir être identifié et être en mesure de prendre part aux débats. Très concrètement, il est donc nécessaire de pouvoir entendre la voix de tous les participants par le biais d’une retransmission continue et simultanée des débats. Il est donc impossible d’organiser une assemblée générale sous la forme d’un échange d’emails.

b) Le déroulement du vote

C’est le dirigeant de l’entreprise qui doit fixer les conditions dans lesquelles les associés exercent leur droit de vote. Le vote peut se faire de différentes manières: par visioconférence, par téléphone ou par le biais d’un logiciel spécialisé en ligne.

Une fois l’assemblée générale dématérialisée terminée, il est obligatoire de rédiger un procès-verbal reprenant les échanges et les résolutions adoptées.

Testez Comptalib
maintenant.

🎁 Testez gratuitement pendant 14 jours sans carte bleue. Sans engagement.

🎁 Testez gratuitement pendant 14 jours sans carte bleue. Sans engagement.

✔️ 14 jours d'essai gratuits ✔️Sans engagement

Lorsqu’une entreprise effectue une réduction de capital non motivée par des pertes, les créanciers disposent d’un délai d’opposition. Avec la crise du Covid-19, ce délai est prorogé jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire. De manière exceptionnelle et quasi-inédite, un créancier peut donc former opposition à la réduction de capital alors même que celle-ci a déjà été réalisée.

Covid-19: ce qui change pour le délai d’opposition d’une réduction de capital

Lorsqu’une entreprise effectue une réduction de capital, ses créanciers disposent d’un délai d’opposition. Avec la crise du Covid-19, ce délai est prorogé jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire. On fait le point.

Continuer arrow_right_alt
A partir du 10 janvier, en cas de symptômes ou s’ils sont cas contact, les salariés pourront se prescrire eux-mêmes un arrêt de travail sur le site de leur caisse d’assurance maladie. Sont écartées de ce dispositif les personnes en télétravail ou qui peuvent effectuer leurs tâches à domicile.

Covid-19: ce qu’il faut savoir sur l’arrêt de travail «immédiat»

Depuis dimanche dernier, les salariés ne pouvant pas télétravailler qui présentent des symptômes du Covid-19 ou qui ont été cas contact peuvent demander via internet, sans consultation médicale, un arrêt de travail indemnisé et sans jour de carence. Critiquée par les patrons, cette procédure facilitée vise en réalité à inciter les Français à rester chez eux en cas de contamination.

Continuer arrow_right_alt
Rentre obligatoire la vaccination auprès de leurs employés permettrait aux chefs d’entreprise d’éviter de créer des clusters. Mais seule la loi peut obliger des citoyens à se faire vacciner.

Covid-19: une entreprise peut-elle obliger ses salariés à se faire vacciner?

Alors que le taux de contamination au Covid-19 reste très élevé à travers tout le pays, les employeurs veulent éviter tout risque de clusters dans leurs entreprises. De quoi leur donner envie d’obliger l’ensemble de leurs salariés à se faire vacciner avant de revenir au bureau. Mais en ont-ils le droit? On fait le point.

Continuer arrow_right_alt
Jusqu'au 30 juin 2021, en cas d'accord collectif de branche ou d'entreprise, l'employeur peut exceptionnellement imposer la prise de congés payés ou modifier les dates d'un congé déjà posé, dans la limite de six jours, en respectant un délai de prévenance d'au moins un jour franc.

Covid-19: un employeur peut-il imposer des congés payés à ses salariés?

Épidémie de Covid-19 oblige, le gouvernement s’est vu contraint de prendre des mesures exceptionnelles en faveur des entreprises. L’une d’entre elles concerne les congés payés. Ainsi, jusqu’au mois de juin, vous pouvez en imposer la prise à vos salariés, sous certaines conditions toutefois. Faisons le point sur tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

Continuer arrow_right_alt

Tout savoir sur le Centre de Gestion Agréé

Un Centre de Gestion Agréé (CGA) est un organisme chargé d’assister les PME dans leur organisation comptable, fiscale et de gestion. Cela concerne les activités commerciales, artisanales, agricoles et de prestations de services. Les professions libérales devront adhérer quant à elles à une Association de Gestion Agréée (AGA).Les conditions d’adhésion sont toutefois les mêmes.

Continuer arrow_right_alt
Le gouvernement a décidé de donner une orientation très favorable aux entreprises dans son projet de loi de Finances pour 2021. En mesure phare, la baisse de 10 milliards d’euros des impôts de production.

Plan de relance: les entreprises bénéficient d’une "baisse massive" de leurs impôts

Le projet de loi de Finances pour 2021, adopté par l’Assemblée nationale mi-novembre, est consacré à la relance de l’activité économique et de l’emploi. Il déploie les crédits du Plan de relance de l’économie, mis en place suite à la crise du Covid-19. Doté d’un budget de 100 milliards d’euros, ce plan est construit autour de trois priorités: l’écologie, la compétitivité et la cohésion.

Continuer arrow_right_alt
Face à la pandémie de Covid-19 et à ses conséquences sur l’économie, les entreprises sont confrontées à des difficultés de paiement de leurs fournisseurs. Dès lors, quelles solutions s’offrent à elles? Invoquer la force majeure et/ou passer par un service de médiation.

Les solutions pour réussir à payer ses fournisseurs malgré la crise du Covid-19

L’Etat a reconnu l’épidémie de Covid-19 comme étant un cas de force majeure dans le cadre de ses marchés publics. Ainsi, les entreprises titulaires de marchés publics peuvent adapter leurs prestations aux circonstances en ne supportant pas de pénalités en cas de non-respect de leurs engagements ou en récupérant des arrhes en cas d’annulation.

Continuer arrow_right_alt
Même durant la crise sanitaire, les entreprises doivent tenir leur assemblée générale conformément à ce qui est prévu dans leurs statuts. C’est pourquoi le gouvernement a mis en place des dérogations temporaires et exceptionnelles.

Comment tenir son assemblée générale malgré la crise du Covid-19?

Avec la crise du Covid-19, de nombreuses entreprises n'ont pas pu tenir leur assemblée générale annuelle, que ce soit pour des raisons humaines ou techniques. C’est pourquoi le gouvernement a mis en place des dérogations temporaires et exceptionnelles afin de sécuriser les sociétés dans leur fonctionnement juridique et le respect de leurs obligations légales et réglementaires.

Continuer arrow_right_alt
Le gouvernement a mis en place une série de mesures pour aider les indépendants à traverser la crise du Covid-19. Fonds de solidarité, report des échéances sociales et fiscales, crédits d’impôts, prêt garanti par l’Etat: on fait le point sur les aides auxquelles vous avez droit.

Covid-19: à quelles aides un indépendant peut-il prétendre?

Fonds de solidarité, report des échéances sociales et fiscales, crédits d’impôt: le gouvernement a pris une série de mesures pour soutenir les indépendants, auto-entrepreneurs et très petites entreprises (TPE) dont l’activité est fortement pénalisée par la pandémie de Covid-19.

Continuer arrow_right_alt
Le gouvernement a mis en place une série de mesures pour aider les entreprises à traverser la crise du Covid-19. Chômage partiel, report des échéances sociales et fiscales, crédits d’impôts, prêt garanti par l’Etat: on fait le point sur les aides auxquelles vous avez droit.

Chômage partiel, Fonds de solidarité, PGE: voici les aides auxquelles vous pouvez prétendre en tant qu’entreprise

Le gouvernement a mis en place un véritable arsenal de mesures pour aider les entreprises à traverser la crise du Covid-19. Toutes ont été prolongées et parfois renforcées à l’occasion du reconfinement. On fait le point sur les aides auxquelles vous avez droit.

Continuer arrow_right_alt